Instrumenter
Ensembles
Opera
Komponister
Udøvende kunstnere

Tekster: Jean Guidoni. A l'Olympia. (Je Marche Dans Les Villes).


Moi je marche dans les villes
Les banlieues les bidonvilles
Sur le pave des ports
Et sur l'asphalte vil
Visitant le decor
Des amours difficiles

Moi je suis l'amateur d'ombres
L'explorateur des decombres
Le croiseur du grand vide
L'amant de la penombre
Le flaneur intrepide
Aux fantasmes sans nombre

Moi je ressemble aux rois-mages
A la poursuite d'un mirage
D'une etoile equivoque
Eclairant les visages
Des habitues des docks
En quete de naufrage

Moi je suis le rodeur pale
Loin des rues principales
Dans les quartiers deserts
Le petit Sardanapale
Des dimanches de misere
Aux douches municipales

Moi je hante le hall des gares
A l'heure des troufions hagards
Tracant des graffitis
A l'abri des regards
Le dernier train parti
Quand la raison s'egare

Moi je suis l'homme immobile
Des peripheries tranquilles
Le liseur de journal
Au regard trop habile
Debout pres du canal
A ses risques et perils

Moi j'arpente les passages
Temoin des equarrissages
Me payant des galas
De jeux anthropophages
Accelerant le pas
Si ca devient sauvage

Moi je suis celui qui drague
Les chantiers les terrains-vagues
Le passant derisoire
Sans portefeuille ni bague
Pressentant le rasoir
A defaut de la dague

Moi j'ai choisi pour seule cible
Les passions indicibles
Qu'importe que j'y perde !
Je veux l'inaccessible
Je cherche l'impossible
Le diamant dans la merde

Moi je marche dans les villes
Les banlieues les bidonvilles
Sur le pave des ports
Et sur l'asphalte vil
Visitant le decor
Des amours difficiles